Organisation et décoration de mariage : interview du Tandem des demoiselles

Organisation et décoration de mariage : interview du Tandem des demoiselles

Rencontre avec Charlène Cretollier, scénographe pour « Le Tandem des Demoiselles ».

 

Propos recueillis par Clémentine Vavasseur

Comment définiriez-vous votre métier ?

Je suis scénographe. Mon métier consiste à aller au-delà de la simple décoration de mariage. Le terme « décoration » est trop réducteur. D’ailleurs au Tandem des Demoiselles nous nous occupons également de la papèterie, des fleurs…

Pourquoi avoir créé votre entreprise ?

J’ai toujours aimé la décoration ! Quand ma fille est née, je me suis dit que je devais me lancer, que c’était le moment. Je suis autodidacte dans toutce que je fais : calligraphie, décoration, fleurs… C’est donc en 2013 que j’ai créé « Déco d’un jour », puisen 2016 j’ai renommé mon entreprise pour « Le Tandem des Demoiselles ». J’ai redéfini son identité et j’ai fait l’acquisition du showroom dans lequel les clients viennent me rencontrer (4 rue Duviard 69004 Lyon). Tandem, c’est pour le côté vintage, ça rappelle aussi le couple, et puis c’est dynamique, parce que ça avance !

Quelle est la spécificité votre entreprise ?

Nous nous occupons non seulement de la décoration, mais aussi des fleurs, comme évoqué précédemment. C’est un gain de temps et d’argent pour les futurs clients, ils n’ont plus qu’un interlocuteur au lieu de deux ou trois.  C’est plus simple aussi pour la livraison et l’installation, puisque tout arrive en même temps !

Le second point qui nous fait nous sortir du lot c’est l’identité visuelle que l’on retrouve chez nous, ce côté « vintage« . Pour moi quand on parle de mariage, le vintage fait référence à tous les éléments que l’on peut retrouver avant les années 70.

Quels sont les services que vous proposez ?

J’organise 4 à 5 mariages par an, pour ce service j’aime travailler avec des clients étrangers. Ce sont souvent des anglo-saxons (américains, irlandais, canadiens…) qui aiment la touche française, cela passe par la cuisine mais aussi les paysages ! J’organise beaucoup de mariages en Provence ou en montagne.

Je fais aussi de la décoration clé en main. Cela comprend la location et l’installation.

Sinon il y a les prestations seules, soit la location simple d’objets de déco, soit un service de fleuriste classique.

Récemment, nous avons lancer la « retrobox » ! C’est une borne photo avec un design vintage mais des fonctionnalités modernes.

Quels sont vos tarifs ?

Pour la décoration, les fleurs, l’installation, il faut compter en moyenne 5000€ par prestation. Le prix varie en fonction du nombre d’invités et de la quantité de fleur. Plus il y a d’invités et donc de tables, plus les prix augmentent.

Quelle est votre méthode de travail ?

Lorsque les clients viennent au showroom, on se rencontre pour un rendez-vous d’environ deux heures. Grâce à une grande listesur laquelle on retrouve tout ce qui est possible de faire, les futurs mariés définissent quelles sont leurs attentes. Le couple repartira avec des images, croquis, descriptifs de ce qu’ils ont souhaité.

Avoir un showroom, c’est important pour moi, cela crédibilise mon activité etrassure les clients. Les gens se projettent mieux quand ils voient ce qu’on propose !

C’est pour cela qu’un mois avant le mariage, je réalise une « table test ». Les mariés savent ce qui les attend pour leur grand jour et les dernières modifications sont apportées à ce moment-là.

D’ailleurs, au showroom, il n’est pas rare que les futurs mariés reconnaissent des objets familiaux ou qui leur rappelleleur enfance !

Sinon, je travaille en partenariat avec 3 wedding-planner. Je suis la gérante du Tandem des Demoiselles, mais je travaille avec deux personnes en free-lance, et plusieurs stagiaires par saison.

 

Lorsque les futurs mariés vous rencontrent au showroom, ont-ils des demandes qui reviennent souvent ?

La future mariée peut être inspirée par Pinterest. Parfois, le couple a un thème très précis en tête, ou au contraire de vagues idées. Mais je suis force de propositions !

Je leur demande les couleurs qu’ils aiment, j’apprends à les connaître grâce à leurs vêtements, leur propre décoration d’appartement ! Savoir ce qu’ils détestent est aussi très intéressant et me permet de mieux cerner les attentes du couple.

Quelles sont les tendances de fond et du moment ?

Il y a une tendance de fond que l’on retrouve depuis 4 ans environ, c’est le rose poudré, le blanc, le champêtre…

Sinon la tendance de cette année c’est le bohème, très « gypsy », avec beaucoup de couleurs, des crânes de buffles. Ou alors, cette année, il y a aussi la tendance des mariages avec seulement des végétaux, aucune fleur.

Quelle est votre utilisation des réseaux sociaux et d’internet ?

J’utilise beaucoup les réseaux sociaux comme Instagram, sur lequel je poste beaucoup, et Pinterest. Je lis aussi des blogs comme Stylemypretty.com, qui me permettent de connaitre les tendances américaines et canadiennes qui sont en avance de deux ans sur les nôtres ! Je les propose parfois aux clients qui n’ont pas d’idées précises. J’apporte un grand soin aux réseaux sociaux, avec une unité dans la ligne éditoriale. Nous sommes également présents sur Facebook. 60 % des contrats viennent du site web, le reste des wedding-planner partenaires.

Qu’aimez-vous dans votre métier et quelles sont selon vous les qualités requises pour l’exercer ?

J’apprécie la non routine ! Ce que je fais, c’est tout le temps différent en fonction des couples !

Je pense qu’il faut être créatif, percuter vite, avoir des idées tout de suite lors des rendez-vous avec les futurs mariés. Il faut savoir s’adapter facilement, être débrouillard, et être en forme aussi, car on ne s’imagine pas, mais l’installation d’une décoration peut-être très physique (rires) !

> Site officiel du Tandem des demoiselles