Demande en mariage : l’annonce aux parents

Demande en mariage : l’annonce aux parents

Maintenant que votre demande est acceptée, il est temps d’annoncer la bonne nouvelle à vos parents. Pour cela, vous devez faire preuve d’empathie et de diplomatie.

Durant de nombreuses années, et par le passé, cette tâche difficile incombait au futur mari, qui avait ainsi la responsabilité de demander la main de l’élue de son cœur à ses parents. Aujourd’hui, ce stress est désormais partagé. Toute la question est désormais de savoir qui maintenant seront les premiers privilégiés : les parents ou beaux-parents. Nous vous conseillons d’annoncer ensemble cette bonne nouvelle, sans dramatiser la situation. Un des meilleurs contextes pour réaliser cette annonce est de profiter d’un repas de famille détendu, pour annoncer la nouvelle, par exemple au dessert. Vous pouvez également faire preuve d’originalité en ayant recours à divers procédés tels qu’une vidéo, des photos ou une devinette. Sans surprise l’annonce de la demande en mariage sera suivie de réactions très diverses et le plus souvent les parents voudront avoir leur mot à dire sur la cérémonie, qui ne sera sans doute pas divergente d’eux mais de l’état d’esprit dans lequel vous voulez que votre union se déroule.

Garder le contrôle

Ainsi vos parents et vos beaux-parents voudront peut-être inviter toute la famille, y compris les tantes et oncles éloignés, alors que vous ne souhaitiez pas nécessairement les convier à votre mariage. Lorsque l’entourage se mêle de ces sujets au-delà ses prérogatives, l’atmosphère peut devenir très tendue, voir électrique ! Certes, le plus beau jour de votre vie est l’occasion de réunir votre famille au sens large. Mais les futurs mariés n’ont pas nécessairement l’envie de se retrouver entourés d’inconnus. Bref, évitez que votre mariage soit mis sous tutelle, en faisant preuve de diplomatie et de fermeté afin de garder le contrôle. Si vous avez décidé de financer votre union, peut-être que vos parents souhaiteront néanmoins y participer. Une attitude qui s’accompagne parfois d’une prise en main de votre mariage. Aussi proche que vous soyez de vos parents ou de vos beaux-parents, sachez que c’est à vous que revient le dernier mot. Rappelez-leur qu’un mariage est un moment de partage et d’amour et qu’il serait souhaitable d’être à la hauteur de l’évènement et de sa symbolique. Si vos parents sont divorcés, demandez-leur de faire preuve d’empathie, en mettant leurs querelles anciennes de côté, au nom de l’amour qu’ils vous portent.

Certaines personnes voudront également peut-être vivre leur propre mariage par procuration ou mettre tout en œuvre pour vivre le mariage qu’elles n’ont pas vécu à l’époque, faute de moyens. Rappelez-leur, dans ce cas, qu’il ne s’agit pas de leur cérémonie, mais bien de la vôtre. Osez dire non, posez des limites claires et verbalisez tous les possibles conflits. Éviter les non-dits. Autre alternative : confiez leur des taches qui vous ennuient. Les personnes intrusives se sentiront valorisées et vous laisseront tranquille ! Ou comment faire d’une pierre, deux coups !

Un mariage c’est aussi parfois deux familles aux cultures, origines et traditions très différentes. Pour désamorcer ces éventuels conflits, organisez un dîner au restaurant où chacun trouvera la bonne distance. Prévoyez dans ce cadre une animation fédératrice, comme un magicien, ou des musiciens qui mélangeront les différentes influences. L’idée est de proposer une moment de détente et d’instaurer une ambiance conviviale.