Le mariage catholique

Le mariage catholique

Vous avez deux choix si vous voulez vous unir. Soit vous vous contentez d’un mariage civil. N’oubliez pas de vous approprier cet instant et de personnaliser cette cérémonie civile.

En fonction de vos croyances et de vos traditions et ce quel que soit votre confession religieuse vous pouvez également optez pour un mariage religieux. Il s’agit de placer votre union sous la protection divine. En France c’est le mariage civil qui reste officiel. C’est pour cette raison que vous devez vous engager à la mairie avant d’envisager une autre forme de célébration. D’un point de vue pénal, un office religieux qui célébrerai un mariage sur l’acte de mariage civil serait susceptible d’encourir une sanction. Chaque cérémonie demeure différente. Elle demande quoi une préparation plus ou moins long en fonction de vos attentes.

Le mariage catholique

Pour les catholiques, le mariage est une des sept sacrements de l’église, celui de l’union entre un homme une femme.

Le mariage catholique repose sur quatre fondements :

  • La liberté de s’engager en toute sincérité
  • La fécondité. Cela implique dans la vie mais aussi la faite de baptiser ses futurs enfants et de les élever dans la foi chrétienne
  • La fidélité entre les époux
  • « Ce que Dieu a uni, nul ne peut les séparer » comme le stipule Mathieu chapitre 19 versets trois à neuf ainsi que dans l’évangile selon, Marc chapitre 10, verser deux à douze

À noter que l’un des deux futurs époux doit être catholique. Les catholiques ont droit d’épouser des non catholiques à condition de faire une demande auprès de l’évêché, une demande de « disparité de culte ». Si votre futur époux ou votre futur épouse est un chrétien non catholique il faudra demander également à l’évêché une « dispense de religion mixte ».

Si toutefois vous ne répondez pas aux conditions pour recevoir le sacrement du mariage vous pouvez effectuer une demande de messe de bénédiction sans eucharistie.

Les deux mariés ne doit être lié par un mariage religieux antérieur valide. À ce titre les personnes divorcées ont le droit de se marier à l’église. À noter que l’un des deux futurs époux doit être catholique et qu’aucun des deux mariés ne doit être lié par un mariage religieux antérieurs valide. À ce titre les personnes divorcés ont de droit de se marier à l’église si la première union n’était que civile.

Les témoins

Vous devez choisir des témoins pour la cérémonie religieuse, sans être obligés que ce soit les mêmes que lors de la cérémonie civile. Ces témoins ne sont pas obligatoirement majeurs ni baptisé.

En termes de calendrier, vous pouvez-vous marier n’importe quel jour de la semaine, même le dimanche. Quelques exceptions sont toutefois en vigueur : vous ne pouvez pas vous unir au mois de mai consacré à la vierge Marie ou pendant le carême.

Une fois acté le faite que vous vous allez organiser votre mariage catholique, vous devez prendre rendez-vous avec le diacre ou le prêtre pour organiser ensemble le choix des lectures et des chants, lors d’une préparation mariage.

Le déroulement du mariage catholique

La messe de mariage se déroule toujours de la même manière.

Arrivée dans l’église sur la musique ou sur les chants. Le marié arrive au bras de sa mère et la mariée est conduite par son papa. La future épouse rejoint son fiancé devant l’hôtel. L’officiant accueille l’assemblée par quelques mots de bienvenue. Vous pouvez également lui confier la lecture d’un texte personnalisé que vous aurez élaboré ensemble. Après ce discours introductif débute une première lecture. Cette dernière doit mettre en valeur les valeurs qui vous sont chers.

S’ensuit une lecture du psaume ou une célébration penchant par l’ensemble de l’assemblée.

Le prêtre lit alors l’Évangile, avant l’échange des consentements, qui est l’apogée de la cérémonie. Les époux s’acceptent devant l’assemblée en tant que mari et femme. Le prêtre béni alors les alliances et déclare désormais « vous êtes unis par Dieu par le secret du mariage ».

Après l’échange des alliances s’ensuit la prière des époux que vous aurez rédigé à l’aide ou non de l’officiant, lors de la préparation mariage. Votre prière, prière universelle : vos témoins seront chargés de lire vos différentes attentions. L’assemblée est alors invitée à remettre ses dons. Vous pouvez confier cette mission aux enfants d’honneur.

Après le don place à la prière avec eucharistique, ou le Notre père qui peut être chanté, récité par l’ensemble de l’assistance. La suite de lé cérémonie se poursuit avec la communion sur la musique, une bénédiction par le prêtre et la signature des registres par les témoins

Lors de la sortie de l’église il est de plus en plus courant que les mariés sortent en dernier pour être accueillis par leurs invités par des lâchers de ballons, des pétales de rose, des confettis ou même des bulles.

Vous pouvez bien sûr prêter des intentions particulières pour personnaliser la cérémonie de votre mariage catholique. Préparez avec soin de vos livrets de messe et confiez aux témoins la distribution de ces derniers sur les bancs de l’église. Le livret de messe devra comprendre des remerciements à vos témoins, vos parents et aux prêtres. Demandez également à vos témoins de placer des invités dans l’église. Selon les conventions la famille de la mariée est placée à droite et celle du marié à gauche. Pour rendre votre cérémonie plus jolie et bucolique, pense poser des branches ou des fleurs sur les bancs de l’église.